Prostitution : Médecins du Monde interpelle les Sénateurs

Médecins du Monde envoie aujourd’hui à chaque Sénatrice et Sénateur un webdocumentaire rassemblant des témoignages de personnes se prostituant. Les 30 et 31 mars prochains, la proposition de loi sur la prostitution sera examinée au Sénat. Il est donc essentiel que les élus français entendent la parole des principales concernées.

Afin de faire entendre leur voix, Médecins du Monde a envoyé aux Sénatrices et Sénateurs des témoignages recueillant la parole de quatre personnes se prostituant. Ces dernières expliquent à quel point elles redoutent l’impact de la pénalisation des clients et la crainte de voir se développer une prostitution dans des lieux plus isolés.

Cette clandestinité rendra l’exercice de la prostitution plus dangereux, en termes de santé et de sécurité : éloignement des structures de soins, de dépistage et de prévention, pouvoir de négociation réduit avec le client forçant les personnes à accepter certaines pratiques ou rapports non protégés, ou encore une plus forte exposition aux violences et à l’exploitation…

Médecins du Monde intervient auprès des personnes se prostituant depuis plus de dix ans. Que ce soit à Paris, Nantes, Poitiers, Rouen ou Montpellier, l’objectif consiste à améliorer l’accès aux soins et aux droits de ces personnes et témoigner des difficultés qu’elles ont à pouvoir en bénéficier.

« Il faudrait écouter davantage les personnes qui se prostituent. Nous devons comprendre les difficultés auxquelles elles font face au quotidien, leurs stratégies de contournement et favoriser l’accès à des droits sociaux en limitant les contraintes tout en renforçant la lutte contre la traite et les violences » déclare Dr Jean-François Corty, directeur des Missions France.

Médecins du Monde appelle les Sénatrices et Sénateurs à rejeter la pénalisation des clients. Nous demandons également l’abolition urgente du délit de racolage ainsi que toute mesure stigmatisante à l’égard des personnes se prostituant. Nous les invitons à concentrer leurs efforts sur la lutte contre la traite et pour un accès inconditionnel aux dispositifs de droit commun d’accompagnement social et sanitaire.

mars 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>