Le comité des donateurs était présent à Dunkerque pour le séminaire migrants au mois de juin

Compte rendu de la visite effectuée par Jérôme DENOIX, membre du comité des donateurs.

Un séminaire à l’initiative de Médecins du Monde s’est déroulé les 26 et 27 juin 2010 à Dunkerque sur le thème des migrants.

Outre la grande richesse des interventions issues d’expériences pratiques notamment dans le Calaisis , ces rencontres ont permis d’appréhender la double dimension du regard sur les migrants, « Ici et là-bas », en faisant le lien entre le travail effectué en France sur ce sujet et les expériences internationales de MDM. Ce regard permet de mieux comprendre les enjeux et les moyens à mettre en œuvre (formation des personnes à l’accueil, soins des traumatismes de l’expulsion…) .

Il est indispensable de mieux appréhender la diversité des situations. C’est le cas des migrants internes kurdes en Turquie qui souffrent d’isolement et de la dépossession de leur culture. MDM les accompagne sur le plan psychologique grâce à une relation de confiance établie depuis plusieurs années.

MDM travaille en partenariat avec des associations (Primo-Levi, ou Osiris) qui gèrent les problèmes de torture physique dont sont victimes les migrants. Beaucoup de tortures aujourd’hui ne laissent pas de traces, d’où l’importance d’établir un dialogue avec les migrants afin de les dénoncer.

De ces nombreux témoignages associatifs, on retiendra également, de la part des équipes en charge des migrants, une souffrance qui nécessite un accompagnement régulier de l’association.

Le cadre juridique européen est à prendre en compte. Son évolution ( Dublin 1 et Dublin 2 ) renforce le traçage des migrants par la biométrie pour éviter le « tourisme de l’asile » (sic) entre pays européens. La politique européenne d’accords avec des pays tiers de transit (comme la Lybie) renforce la fermeture du système et déporte le problème des migrations africaines vers les zones sahariennes.

Le cœur du sujet pour MDM est bien celui de l’accès aux soins de ces populations. En raison du comportement de l’état dans la gestion de ces populations, il est très difficile de dispenser des soins et on ne peut éviter de penser que l’Etat produit de la violence et des crises sanitaires en ne prenant pas correctement en compte l’accès aux soins.

C’est l’objet du plaidoyer porté au niveau européen par le réseau HUMA auquel MDM prend une part active. La démultiplication annoncée des migrations dans l’avenir, qu’elles soient pour des raisons politiques, économiques ou écologiques donnera à ces sujets une importance grandissante. MDM, fort de sa double expérience, « Ici et là bas », assume une double responsabilité de soins et de témoignage.

————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>