Poussée de fièvre à l’ONG Solidarité Médecins du monde apporte assistance aux plus démunis

Hanane a 6 ans. Dans le hall de Médecins du monde (MDM), association humanitaire qui soigne les populations les plus vulnérables sans conditions de droit, elle joue à la poupée et « aux pirates, en attendant le docteur ». Autour d’elle, d’autres enfants s’amusent avec des livres d’images. De plus en plus de parents amènent leurs enfants consulter l’ONG. « Quand ils sont malades, les parents les transportent aux urgences où une ordonnance est établie. Mais sans argent, ils ne peuvent pas acheter les médicaments. Donc le lendemain, ils viennent ici », explique Cendrine Labaume, coordinatrice de l’association à Marseille.

Plus de 10 000 personnes par an
Pourtant, en France, les mineurs sont de fait éligibles à une couverture maladie. « 80 % des personnes qui viennent nous voir pourraient avoir une couverture maladie, précise Cendrine Labaume. Mais, en quelques années, la France a tellement complexifié l’accès à ce droit que c’est maintenant le parcours du combattant, même si l’assistante sociale est là pour les aider. » A Marseille, le deuxième plus grand centre de France après celui de Saint-Denis, les médecins bénévoles de MDM reçoivent plus de 10 0000 personnes par an. En 2003, 8 700 personnes ont été soignées grâce à l’association. Et chaque matin, ils sont une soixantaine à venir consulter. « On a atteint le niveau de saturation, lâche un médecin. Ce n’est pas possible de recevoir davantage de patients. » La salle d’attente ne désemplit pas. Quelques personnes préfèrent patienter dans la rue. A la sortie, Hanane est radieuse. « Je n’ai rien, je n’ai pas eu de piqûre »,

[SOURCE]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>