Pierre Salignon, Directeur Général à l’action humanitaire pour Médecins du monde

Par Christine Muratet

« Faute d’un dialogue continu et transparent, il y a une défiance qui s’installe entre les ONG et l’Etat français. A la fois sur la protection de nos représentants sur le terrain, et sur les questions touchant à l’accès aux populations. Il y a nécessité d’une discussion urgente. »

[SOURCE]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>