Médecins du monde : des opérations gratuites à Antsiranana

Samedi, 19 Novembre 2011 04:58

Médecins du monde : des opérations gratuites à Antsiranana
40 personnes ont été opérées gratuitement à l’Hôpital Be d’Antsiranana du 5 au 11 novembre. Il s’agit d’une réparation de la fente labiale et/ou palatine, appelée autrefois bec de lièvre, et des cicatrices causées par des brûlures

Le Ministère de la santé publique malgache a fourni la salle d’opération et les matériels et c’est l’association Médecins du monde qui a pris en main les opérations en collaborant avec le personnel médical du centre hospitalier de référence régional Antsiranana.

La chirurgie, les soins, les médicaments ont été gratuits et même les frais de transport de ceux qui viennent des régions plus éloignées ont été pris en charge pas l’association. Il y a eu aussi une formation des étudiants en première et deuxième année de médecine de l’université d’Antsiranana.
Selon les explications du Dr Nivohanta Ramamonjisoa du programme « Opération sourire » de Médecins du monde et coordinatrice médicale, cette mission de novembre 2011 est la cinquième pour Antsiranana. Chaque année, l’équipe de Médecins du monde effectue trois missions à Madagascar dont deux à l’hôpital Ravoahangy Andrianavalona Antananarivo et une mission à Diego. C’est à la suite d’une étude et d’une enquête auprès des hôpitaux et des médecins locaux que l’association a pu décider dans quelles régions les opérations auront lieu à Madagascar. Le plateau technique, le nombre de patients et l’avis des médecins sont à prendre en considération.

C’est le 5 novembre que les consultations ont eu lieu, les opérations ont commencé le dimanche 6 novembre. Pendant ces cinq jours, ce sont les enfants qui ont été les plus nombreux à être opérés de la fente labiale et palatine. L’espoir et la confiance en un avenir meilleur se lisent dans leurs yeux et ceux des membres de leurs familles car la réussite d’une telle opération signifie pour eux une vie normale : aller à l’école sans avoir à supporter les moqueries, se faire des amis et un jour, trouver un emploi. Force est en effet d’admettre que la disgrâce esthétique et les troubles de la parole qu’engendre la fente sont les principales causes du rejet de la société et du monde professionnel. Le cas non pas unique d’un enfant qui venait d’être opéré a été particulièrement triste. Sa mère l’a abandonné avec son père parce que non seulement elle ne pouvait pas s’occuper d’un enfant handicapé mais elle avait aussi honte de son fils. Et pourtant, d’après le Dr Nivohanta toutes les fentes labiales et palatines sont en principe opérables, mais pour éviter les complications, il convient de connaître les antécédents du patient, il faut qu’il pèse au moins 10 kg et s’assurer qu’il n’ait pas une fièvre ou une maladie le jour de l’opération. Le patient est surveillé pendant 4 jours à l’hôpital, au bout de 8 jours, il doit revenir pour qu’on lui enlève les fils. La durée d’une opération de la fente labiale ou palatine est de 1h30mn à 3h, 8 personnes sont opérées chaque jour. Le chef d’équipe, le Dr Jean-François Collin a parlé d’un cas très compliqué qui a retenu les chirurgiens pendant près de trois heures.
La fente labiale ou sima ivelany en malgache et la fente palatine, sima anatiny sont des malformations qui apparaissent au cours du développement de l’embryon. Elles touchent 5 sur 1000 nouveau-nés dans le monde. Ce sont les fentes labiales qui sont les plus fréquentes. Il s’agit d’une absence de fusion du tissu de la face, au niveau de la lèvre supérieure.
La fente palatine quant à elle est une absence de substance de la voute buccale ce qui provoque parfois un gêne au niveau de l’audition car il est possible que la conduite entre l’oreille et le pharynx soit obstruée. Les bébés sont confrontés à de nombreuses difficultés (déglutition et respiration difficiles) dès leur naissance.

En ce qui concerne les matériels nécessaires à des interventions chirurgicales de ce genre. Le Pr Isabelle Barthélémy de Médecins du monde a assuré que le CHRR Antsiranana est très bien équipé et que l’association apporte d’autres outils garantissant le bon déroulement des opérations. Elle a dit aussi être satisfaite de la collaboration avec les médecins malgaches.
C’est par les opérations des fentes labiales et palatines ainsi que des cicatrices que les gens connaissent Médecins du monde. Cependant, l’association fait d’autres actions dans d’autres domaines. Deux fois par an, des problèmes cardiaques touchant les enfants de moins de 16 ans de toutes les régions de Madagascar sont diagnostiqués dans la Capitale. Chaque année, 30 enfants malgaches sont opérés du cœur à l’étranger. Les coûts des opérations ainsi que les frais de transport estimés à 28 000€ sont pris en charge par l’association. Elle soutient aussi 24 établissements pénitenciers de Madagascar. Médecins du monde soignent les prisonniers et ceux qui sont touchés de malnutrition sévère. L’association fournit des produits d’hygiène et de la nourriture. A Sambava, elle forme la population dans la gestion des risques et catastrophes : secourisme, surveillance épidémiologique…
La prochaine mission de Médecins du monde à Antsiranana sera au mois d’octobre 2012.

■ V.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>