la Permanence d’accès aux soins de santé

Depuis 10 ans, ils soignent et écoutent les exclus.

Au CHU de Nantes, il existe un service méconnu qui reçoit en consultation migrants et SDF : la Permanence d’accès aux soins de santé. Indispensable, son activité ne cesse d’augmenter.

« Une mission noble »

La création de cette Permanence d’accès aux soins de santé (Pass), service du CHU de Nantes, est une conséquence directe de la loi Martine Aubry du 29 juillet de 1998 relative à la lutte contre l’exclusion. Auparavant, cette activité était assurée à Nantes par Médecins du Monde, qui donnait consultation rue Fouré. « Soigner les plus démunis, c’est une mission d’intérêt général, une mission noble dont l’hôpital se sent fier », insiste Thomas Roux, directeur adjoint au CHU. Cette permanence est située immeuble Tourville, à quelques centaines de mètres des urgences de l’hôpital. Les patients y reçoivent, de façon transitoire (avant d’être réorientés vers un médecin de ville), des soins et le soutien d’une assistance sociale.

80 % de migrants

La Pass accueille « toute personne malade confrontée à un obstacle dans son accès aux soins ».

[SOURCE]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>