La Grèce confrontée à une immigration clandestine massive

Les habitants de la ville de Kozani, dans le nord-ouest du pays, sont perplexes. La décision du Conseil des ministres, hier, de transformer un ancien camp de l’armée de la région en centre d’accueil pour les immigrés fait débat. Dans quelques jours, après le feu vert du Parlement, les travaux vont commencer. Mille personnes pourront être accueillies. La surveillance relèvera de la police, mais ce sera une société de sécurité privée qui gérera l’intérieur du camp.

Nombre de Kozaniens refusent de voir arriver des centaines d’immigrés clandestins dans leur ville et craignent, entre autres, une augmentation de la criminalité et la dégradation de l’image de leur région. Il n’empêche, le gouvernement y voit la seule solution pour désengorger les centres d’accueil du nord du pays débordés par l’afflux de migrants.

[SOURCE]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>