Dossier: Humanitaire

Par Elsa Fayner

temoignagechretien.fr

La défiance croissante à l’égard de l’occident dans certains pays du Sud a fait émerger des ONG locales. Une cohabitation a du s’installer.

En mai 2008, après le passage du cyclone Nargis, la Birmanie décide de filtrer l’aide internationale. Cinq mois plus tard, la section française de Médecins sans frontières est contrainte de quitter le Niger. En mars 2009, Karthoum exige l’expulsion du Darfour d’une dizaine d’ONG.

« C’est un moyen pour certains pays de s’affirmer par rapport à la commu­nauté internationale », estime Caroline Abu-Sada, chargée de re­cher­ches chez MSF Suisse. « Les organisations hu­ma­­nitaires, dans ces cas-là, servent de fusib­les. » D’autant plus si elles sont perçues comme des ambassadeurs de l’Occident.

S’IMPLANTER DANS TOUTES LES RÉGIONS DU MONDE

Et, ce, alors que les pays du Sud et émergents se trouvent de plus en plus nombreux à exercer leur souveraineté, et à avoir les moyens de mettre en œuvre leurs propres actions. S’ils acceptent la présence d’ONG étrangères, c’est donc désormais sur un mode négocié.

[SOURCE]

Médecins du Monde tient ses Universités d’Automne à Toulouse, le comité des donateurs y sera.

Toulouse7.com

Médecins du Monde, association de solidarité internationale, conduit des actions partout dans le monde : à l’international, dans plus de 60 pays, mais aussi en France (centres de soins, missions mobiles, adoption et parrainage dans les hôpitaux) et dans les 14 pays du Réseau Médecins du Monde.

Depuis 30 ans, Médecins du Monde, co fondé par le Docteur Bernard Kouchner, s’engage à : Soigner les populations les plus vulnérables, Témoigner des entraves constatées quant à l’accès aux soins, Obtenir des améliorations durables des politiques de santé et des pratiques médicales afin d’obtenir un égal accès aux soins pour tous.

Les Universités d’automne, organisées tous les 2 ans, sont un temps fort de l’Association. Elles permettent la rencontre des cadres associatifs et salariés de toute la France autour d’échanges et de débats menant à des pistes de réflexions et d’actions indispensables à la cohérence et à la bonne marche de l’Association. Y participent les membres du Conseil d’Administration national, délégués régionaux, directeurs de différents services, représentants des groupes continentaux, représentants des coordinateurs missions… Continuer la lecture

Le comité des donateurs était présent à Dunkerque pour le séminaire migrants au mois de juin

Compte rendu de la visite effectuée par Jérôme DENOIX, membre du comité des donateurs.

Un séminaire à l’initiative de Médecins du Monde s’est déroulé les 26 et 27 juin 2010 à Dunkerque sur le thème des migrants.

Outre la grande richesse des interventions issues d’expériences pratiques notamment dans le Calaisis , ces rencontres ont permis d’appréhender la double dimension du regard sur les migrants, « Ici et là-bas », en faisant le lien entre le travail effectué en France sur ce sujet et les expériences internationales de MDM. Ce regard permet de mieux comprendre les enjeux et les moyens à mettre en œuvre (formation des personnes à l’accueil, soins des traumatismes de l’expulsion…) . Continuer la lecture

Médecins du Monde pallient les carences des PASS hospitalières

decisionsante.com

Le nombre de patients reçus en consultation médicale par l’association Médecins du Monde a fait un bond en avant de +17% entre 2007 et 2009, et +8% entre 2008 et 2009. Principale raison invoquée par l’association humanitaire : les dysfonctionnements des permanences d’accès aux soins de santé (Pass). « Saturées souvent, inexistantes parfois, les Pass ne peuvent prendre en charge tous les patients en grande précarité ». MdM constate ainsi que « dans les villes où les PASS fonctionnent correctement, au Havre ou à Nantes par exemple, les centres de soins de Médecins du Monde constatent à l’inverse une diminution des consultations » Continuer la lecture