Calais : quatre ONG s’engagent dans une opération inédite auprès des migrants

Elles n’ont jamais mené une telle action en France : Médecins du monde, le Secours catholique, Solidarités international et le Secours islamique de France ont décidé de s’unir pour agir en urgence dans la « jungle » de Calais. En colère face à « l’irresponsabilité des autorités françaises qui laissent des personnes souffrir de la faim et de la soif », elles se disent contraintes de « se substituer à elles ». Elles seront présentes dans la jungle de Calais durant plusieurs semaines et ont déboursé environ 300 000 € pour cette opération.

 

Qui ?

Quatre ONG (organisations non gouvernementales) représentées par une cinquantaine de personnes participent à l’opération : Médecins du monde, le Secours catholique, Solidarités international et le Secours islamique de France. Elles sont arrivées ce mardi dans le camp des migrants de Calais.

Quoi ?

Chaque organisation assurera une mission précise dans la jungle. Médecins du monde a installé une « clinique mobile » dans une « zone neutre » du camp des migrants. Composée notamment d’un médecin, d’un infirmier, d’un psychologue, d’un traducteur et d’un médiateur, elle sera présente durant deux à trois mois pour apporter des soins aux migrants. Le Secours catholique aidera de son côté les exilés à construire des abris et les fournira en bâches et en bois. Le Secours islamique devrait être présent pour sa part durant toute la période du Ramadan pour apporter de la nourriture (donnée notamment par Emmaüs) aux migrants. Enfin, Solidarités international a distribué ce mardi 3 000 kits d’hygiène (avec savon, brosses à dents, mousse à raser, etc.) aux exilés et installera 18 latrines et 18 douches dans le camp toléré.

Pourquoi ?

C’est la première fois que Médecins du monde et Solidarités international déploient ce type d’opération en France, parce qu’elles s’y sentent « contraintes face à l’urgence » : « La France est pourtant un pays riche, tout à fait capable de répondre à cette situation. Mais les autorités ont une volonté politique délibérée de ne pas protéger ces gens », dénonce Jean-François Corty, directeur des opérations en France. Le 17 juin, le ministère du Logement a pourtant annoncé de nouvelles mesures à venir dans la jungle (mises à l’abri, arrivée d’un opérateur pour assurer nettoyage et médiation, etc.). Mesures trop vagues pour Thierry Benlahsen, de Solidarités international, « les autorités communiquent très peu sur ce qui va être mis en place. Ici, les normes des Nations Unies ne sont même pas respectées : elles prévoient par exemple une latrine pour 50 personnes dans les situations d’urgence. Or, à Calais, les migrants disposent actuellement d’une latrine pour 115 personnes ! »

Combien ça coûte ?

Cette opération d’ampleur coûte environ 300 000 € aux quatre organisations humanitaires (dont 80 000 € pour Médecins du monde, 60 000 € pour Solidarités international financé notamment par le Secours catholique et Médecins du monde, 100 000 € pour le Secours islamique).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>